Archives de catégorie : Vecteurs et moyens

Conf#12 – Vous avez dit : “monnaies locales” ?

On a vu récemment se développer de par le monde une multitude de monnaies complémentaires, ou monnaies locales. D’où vient ce phénomène inédit ?

La monnaie marque notre quotidien : reçu sous forme de salaire, de crédit ou de subvention, accumulé sur des comptes électroniques puis dépensé, l’argent nous est indispensable. Il est généralement admis qu’il ne fait pas le bonheur, mais y contribue fortement. Or, bien qu’une telle place soit accordée à la monnaie dans notre imaginaire collectif, cet outil n’est cependant que très rarement remis en question par nos hommes politiques et économistes, qui considèrent que la monnaie n’influence en rien ni notre économie ni notre société. La réalité semble, pourtant, bien différente dès lors que l’on s’intéresse à la manière dont la manière est créée et par qui, ou encore à la manière dont elle influence les comportements humains, souvent à la recherche de l’accumulation monétaire et ce, au détriment du
développement durable et équitable de notre société.

Les monnaies complémentaires qui surgissent aux quatre coins du globe visent donc à pallier les déficiences structurelles de notre système monétaire monopolistique. Du WIR, qui contribue à la stabilité économique de la Suisse depuis les années 30s, aux monnaies locales, qui participent à la relocalisation de notre consomm’action, en passant par le Sarafu-Crédit, distribué dans des bidonvilles kenyans pour lutter contre l’extrême pauvreté, notre système monétaire est à l’aube d’une restructuration démocratique prometteuse, et ce d’autant plus avec notre entrée dans l’ère du Bitcoin et de la technologie de la blockchain.

Finalement, que nous enseignent ces expériences monétaires et qu’en est-il de leur potentiel pour faciliter la transition écologique et sociale de notre société ? – voilà une question urgente à nous poser à l’heure où les crises politiques, économiques, sociales, climatiques et environnementales se multiplient.

Marion Cauvet, actuellement étudiante en Master de Développement agricole, est co-auteur de Monnaies locales : vers un développement responsable, aux éditions Rue d’Ulm (2018).

La conférence se tiendra le jeudi 31 janvier, de 20h à 22h, au 30 avenue du Roule, à Neuilly (Institution Notre-Dame de Ste-Croix). Inscription nécessaire sur Eventbrite.

Conf# 11 – La souveraineté et les frontières de l’État face au trafic aérien

Après la mer et le conteneur, voici le ciel et le trafic aérien pour cette première conférence de l’année. Elle sera donnée par Béatrice Trigeaud, docteure en droit et avocate au Barreau des Hauts-de-Seine.

Alors que la souveraineté de l’État suppose une protection de son territoire et une délimitation de ses frontières, l’activité de navigation aérienne consiste au contraire à dépasser les frontières étatiques. La navigation aérienne internationale est une activité continue où un aéronef traverse plusieurs espaces aériens relevant de souverainetés étatiques distinctes. Éventuellement, l’aéronef traversera un espace international : l’espace aérien situé au-dessus de la haute mer, par exemple. Pour cette raison, l’activité de navigation aérienne internationale (notamment civile et commerciale) est régie par des règles spécifiques qui trouvent leur fondement dans des accords conclus entre les États et dans l’activité d’une organisation internationale membre du système des Nations Unies : l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Qui plus est, le trafic aérien est organisé en flux, de façon fonctionnelle, et non pas en suivant les lignes des frontières étatiques. Dans ce contexte, se pose inévitablement la question de la pertinence du concept de souveraineté de l’État et du caractère effectif de ses frontières “aériennes” face au phénomène aérien.

http://S’inscrire à la conférence

Des amphores au conteneur

Pour faire écho à la vidéo de Toby Smith et au post sur la fabuleuse exposition “The Box – La mondialisation  a un corps d’acier” – un bel article de Guillaume Nicoulaud paru sur le blog Contrepoints en 2013: la standardisation du contenant pour faciliter les échanges et diminuer les coûts a un précédent: l’amphore!

https://www.contrepoints.org/2013/09/07/138142-mondialisation-echanges-amphores-aux-conteneurs